André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé

Un champion des énergies propres

En plus de l’énergie solaire déployée dans des pays ensoleillés, Soitec a développé une activité d'éclairage LED pour fournir plusieurs dizaines de gares françaises. Avec la croissance des énergies propres, l’entreprise d’André-Jacques Auberton-Hervé (site web - Andre-jacques-auberton-herve) s'est placée en leader pour répondre aux défis climatiques. Avec l'accueil de la Conférence climat, la France a montré qu’elle est un chef de file dans le secteur des énergies propres.

Un innovateur audacieux

En plus des composants électroniques, Soitec a également innové dans le secteur des énergies vertes. S'il est en France un porte-drapeau de l'innovation, c'est bien André-Jacques Auberton-Hervé Pour garantir le développement de son entreprise, André-Jacques Auberton-Hervé a fait des choix stratégiques.

Un étudiant surdoué

A l’école, André-Jacques Auberton-Hervé aime les matières techniques et les sciences physiques. Il voit le jour au début des années 60, passe sa scolarité en France et obtient son baccalauréat en avance, à l'âge de 16 ans. Dans le courant des années 80, arrivé au terme d'études brillantes et à 24 ans, André-Jacques Auberton-Hervé devient docteur et prend part à des conférences mondiales dans les domaines qu’il affectionne : le silicium et les semi-conducteurs.

Un entrepreneur visionnaire

André-Jacques Auberton-Hervé présente les qualités du parfait meneur d'hommes : excellente perception du marché et recrutement des meilleures personnes. L'entrepreneur fait de Soitec un fournisseur incontournable et crédible. Soitec doit sa réussite à sa capacité à évoluer vers un marché de masse, en l'occurrence celui des semi-conducteurs employés dans l’informatique, puis dans les PC et les consoles de jeu, et à présent dans les téléphones mobiles. Au début des années 90, André-Jacques Auberton-Hervé crée, en s'associant à Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec.

André-Jacques Auberton-Hervé apprécie à leur juste valeur la révolution numérique et ses avancées technologiques. L'Union européenne doit prévoir des outils financiers plus efficaces pour accompagner les jeunes pousses. Pour lui, notre continent dispose d’atouts incontestables.